Patrick Martin Antiquaire

Experts en Art et Passionnés

Contactez-nous
Table estampillée Viardot (1830-1904)

Table estampillée Viardot (1830-1904)

Description :

Table japonisante estampillée Viardot circa 1880.
Ceinture à motif ajouré avec deux tiroirs (prises de main florales) et piètements arqués terminés par des sabots d’animaux.
Le plateau à profil asymétrique est décoré de motifs japonisants en nacre (deux petits manques).
Bon état général mais un nettoyage est à prévoir.

Gabriel Viardot (2 janvier 1830 à Paris-19 mars 1904 à Paris).
Ébéniste parisien spécialisé dans la production de meubles librement interprétés « genre chinois-japonais » et adaptés au goût européen dans le dernier tiers du XIXe siècle.
Il commence sa carrière de sculpteur sur bois en 1849, date à laquelle il envoie quelques meubles à décor naturaliste à l’exposition d’horticulture.
Il est alors à la tête d’une petite équipe de sculpteurs alors qu’il n’a que 19 ans.
En 1853, il a une fabrique et un magasin de meuble situés aux 36 et 38 rue Rambuteau. À cette époque, il travaille avec son frère, Louis Gustave, sous le nom de « Viardot Frères et Cie ». Il se marie en 1854.
En 1860, il crée son propre atelier, « G. Viardot », au 5 rue du Grand-Chantier, et prend la direction de l’affaire familiale qu’il gardera jusqu’en 1872. Il décide alors de se consacrer au « mobilier genre chinois-japonais », qu’il a pu observer notamment à l’Exposition universelle de 1867. À cette même exposition, il est récompensé par quatre médailles. C’est avec cette production qu’il est récompensé à l’Exposition universelle de 1878 par une médaille d’argent.
Par la suite, il exercera successivement au 15 rue du Chaume, au 3 rue des Archives en 1878 et au 36 rue Amelot vers la fin du siècle. Ses meubles étaient réalisés grâce à des panneaux laqués et en relief envoyés directement de Chine ou du Japon et ornés d’incrustations de nacre du Tonkin. Il égayait ses meubles par des bronzes d’ornement dont les modèles étaient tous de sa main. Au cours des années, le succès ne fit que s’affirmer, notamment aux expositions de Nice et à la 8e exposition de l’Union Centrale des Arts Décoratifs en 1884. En 1885, il participe à l’Exposition universelle de 1885 à Anvers où il obtient une médaille d’or. À cette époque, la maison emploie 90 à 100 ouvriers, sculpteurs ou ébénistes, dont beaucoup ont été formés directement par Gabriel Viardot. À la suite de cette exposition, il est promu au grade de chevalier de la Légion d’honneur (29 décembre 1885)2.
Il est présent à l’Exposition universelle de Paris de 1889 et est récompensé par une médaille d’or. Il obtient la même récompense à l’Exposition universelle de 1900.

L’Escalier de Cristal
Le pavillon japonais de l’exposition universelle de 1867 fit redécouvrir aux Français le Japon et suscita un grand engouement.
L’Escalier de Cristal, grand magasin parisien sous la direction des frères Georges et Henri Pannier, incita les ébénistes parisiens à produire des meubles dans le style japonisant.
Gabriel Viardot propose ses meubles aux célèbres magasins qui diffuseront une grande partie de sa production.

Dimensions :

Longueur : 84 cm
Largeur :   54 cm
Hauteur :   74 cm

Prix :

Cet article n’est plus disponible.

Référence

SAAD/362

Nos objets

Accueil

Horaires d'Ouverture

Tous les jours de:

10h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00

Sur RDV

FERMETure

Samedi et Dimanche

Coordonnées

Téléphone

05 61 53 44 55

06 86 48 98 58

E-mail

galerie@patrickmartin-antiquaire.fr

Adresse

6, rue Fermat
31000 Toulouse

felis venenatis nec nunc Sed ut pulvinar